Dis-moi quel est ton sac…

Citation

Minaudière, pochette ou bourse, nos sacs à main et leur contenu révèleraient donc quelque chose de nous ? Patricia Serin, psychologue, a décrypté pour nous quatre portraits crachés de nos besaces.

Au-delà de l’attribut de mode choisi avec soin, le sac à main ne serait pas un objet ordinaire. Pas étonnant d’ailleurs, qu’en peinture, en photo, ou en musique, on ne cesse de demander aux femmes de vider leur sac. Dans son livre, Le Sac, un petit monde d’amour (1), Jean-Claude Kaufmann, sociologue et directeur de recherche au CNRS, raconte ses dix-huit mois d’enquête au plus profond de ce que l’on n’ose plus appeler un simple accessoire de mode. Il y a trouvé les objets les plus étonnants, mais montre qu’en réalité « le cœur du mystère » se trouve « dans l’ordinaire du petit monde rien qu’à soi ». Pour Patricia Serin, psychologue qui pratique dans son cabinet la radiographie du it bag, l’objet serait même « une prolongation de nous-mêmes. Une projection de soi très représentative de sa propriétaire, de son rapport aux autres et au monde ». Nous nous sommes donc amusées à lui soumettre ce qui ne sont que quatre exemples inspirés, parce que, rappelle-t-elle, « il y a autant de sacs que de femmes ». Alors plutôt sac aux trésors, fourre-tout ou cabas ?

En savoir plus : Dis-moi quel est ton sac… – Style – Le Figaro – Madame.

Bonheur : bousculer nos habitudes ça fait du bien

Citation

La diplomatie au quotidien – Bonheur : bousculez nos habitudes ça fait du bien

En ces temps moroses, le changement est plutôt vécu comme une menace, annonçant des difficultés supplémentaires. Le psychiatre Michel Lejoyeux nous engage au contraire à l’apprivoiser, car il est un des leviers majeurs pour améliorer notre quotidien.

1. La routine peut devenir déprimante

Vous semblez penser que des « séances de motivation au changement » feraient du bien à tous ?

« Effectivement. Pour rendre notre quotidien plus agréable, les changements intimes sont aussi importants que les échéances électorales ! Or, nous sommes le plus souvent dans une attitude défensive : nous souhaiterions que notre corps ne vieillisse pas, que notre couple demeure comme aux premiers jours, etc. C’est une source de souffrance, parce que, dans la réalité, nous sommes confrontés à une évolution permanente, particulièrement rapide dans notre société. Il faut garder à l’idée qu’il existe des changements positifs. Le point commun entre les couples qui résistent au temps, les salariés qui s’adaptent aux crises économiques, les hommes politiques qui échappent à l’usure du pouvoir ? Évoluer, en résistant à la drogue douce de la routine.

En savoir plus : Bonheur : bousculer nos habitudes ça fait du bien.

Le succès en entreprise est-il tabou ?

Citation

La diplomatie au quotidien – Le succès en entreprise est-il tabou ?

Si le succès semble une condition si fondamentale aussi bien pour les individus que pour les groupes, pourquoi est-il si peu reconnu et promu au sein des entreprises ? On peut même se demander s’il n’est pas devenu un sujet tabou.

Nous voulons le succès et nous l’apprécions quand il est au rendez-vous mais à l’évidence nous entretenons une relation ambiguë avec lui. Cette notion de succès ou de réussite est même une condition inscrite sur les tablettes de la loi : une entreprise pour avoir le droit de continuer d’exister doit être solvable. Qu’est-ce que la solvabilité sinon la preuve que l’entreprise a réussi à vendre plus qu’elle n’a dépensé. N’est-ce pas là une bonne définition de succès ? Réussir ce que l’on a entrepris et dans notre cas, un bilan positif reste quand même un assez bon indicateur…

La raison cachée

En fait, la condition de succès est tellement l’état normal que l’on finit par ne plus lui prêter attention. De la même manière que nous ne portons pas trop d’attention au fait d’être en bonne santé. Pourquoi ? Et bien c’est notre condition « normale ». Vous voyez le mécanisme. Il semble bien que nous ayons ce péché mignon : or il y a une loi assez simple qui dit qu’il faut arroser ce que l’on veut faire pousser… Si nous revenons dans le monde de l’entreprise, nous assistons à un phénomène aussi étrange qu’irrationnel. Regardons cela de plus près.

En savoir plus : Le succès en entreprise est-il tabou ? – Terrafemina.