Chambres d’hôte : les clés de la réussite

Vous voulez vous lancer, mais avez-vous bien assuré le succès de votre projet ? Voici une petite check-list de tous les points indispensables pour le futur hôte.

Préparez votre projet à fond

Faites attention au choix de votre maison. Même s’il s’agit d’une demeure que vous possédez déjà, posez-vous les bonnes questions : y a-t-il, à proximité de l’endroit où vous envisagez d’implanter votre maison d’hôte, des commerces, des activités touristiques, des grands axes de transport ? Par ailleurs, faites votre petite enquête sur l’état du tourisme dans le coin : combien y a-t-il d’hôtels, de restaurants, etc ? Avez-vous l’impression que la région manque d’hébergement touristique par rapport à la demande, ou non ?

Estimez l’ampleur des travaux. La rénovation des maisons pour y créer des chambres est souvent une étape lourde dans le budget. Assurez-vous que vous avez bien tout prévu quant au financement et à la durée des travaux, et ne pensez pas pouvoir vous passer de l’aide des pros si jusque-là vous n’avez jamais planté un clou.

Obtenez des subventions. Les aides de l’Etat peuvent être multiples : pour l’aménagement du territoire, pour la création d’une petite entreprise, pour la rénovation d’un monument historique, etc… Assurez-vous que vous avez bien rempli tous les dossiers possibles. A cet effet, un guide juridique, comme ceux que nous citons ici, vous sera très utile.

Affiliez-vous à un réseau. Les avantages : des conseils de pro, des formations, et surtout vous serez répertoriés dans leurs listes.Voici quelques principaux réseaux : les gîtes de France, Fleurs de soleil, Clés vacances.

Assurez vos arrières. Soyez consciente que votre affaire peut n’être pas rentable tout de suite (voire jamais). Il est bon d’avoir gardé un petit pécule pour voir venir, ou même d’avoir gardé une activité complémentaire, par exemple en télétravail. Un autre cas fréquent : lorsqu’un couple ouvre une maison d’hôte, l’un des deux s’y consacre à temps plein et l’autre conserve son activité professionnelle.

Posez des règles à respecter

Préservez votre intimité. Les hôtes ont parfois tendance à se sentir si bien qu’ils en seraient un peu envahissants. Essayez que votre appartement soit bien différencié des autres chambres où vous logez vos clients, et expliquez-leur que c’est un lieu privé.

Sachez partager. Toutefois, l’intimité a ses limites : ouvrir une maison d’hôte implique un minimum d’esprit de partage. Soyez consciente que votre cuisine, votre salon, etc… pourront être un peu occupés, dérangés, voire salis, et que c’est la règle du jeu.

Donnez envie de revenir. Comme dans tous les métiers d’accueil, il faut savoir mettre ses émotions de côté. Le client vient pour se sentir « comme à la maison », d’accord, mais pas pour retrouver des scènes de famille ni des confidences interminables.

Faites-vous connaître. Une maison d’hôtes isolée ne survivra pas longtemps. Outre l’affiliation à un réseau (voir plus haut), vous pouvez créer votre site internet, vous faire recommander par les restaurants des alentours, tenter d’avoir des articles dans la presse locale… Et bien sûr, soignez vos premiers clients, ils seront vos ambassadeurs auprès de leurs amis.

Soyez conscients des sacrifices à consentir

Ne gérez pas votre maison en dilettante. Gérer des chambres d’hôte, ce n’est pas seulement bavarder avec ses clients pour leur expliquer la région, mais surtout maintenir les chambres dans un état impeccable, préparer un bon petit déjeuner, organiser les réservations… Tout un ensemble de tâches plus ou moins intéressantes, mais à prendre très au sérieux.

Acceptez des horaires lourds. Se lever avant tout le monde, se coucher à point d’heure… En saison, les horaires peuvent se révéler très prenants. Et comme vous habitez sur place, c’est dur de s’arrêter vraiment…

Ne comptez pas gagner des mille et des cents. Tous nos témoins sont unanimes : il faut faire ce métier par passion et non par goût de la fortune. Pour information, il faudrait compter 3 à 4 saisons pour obtenir son rythme de croisière… Et même dans ce cas, le chiffre d’affaires moyen d’une maison d’hôte est estimé à 4 018 euros annuels pour chaque chambre. Bref, compte tenu des frais engagés, ce n’est pas vraiment le Pérou.

Soyez prête à assumer les soirées d’hiver solitaires. Si l’été est chargé, l’hiver est souvent bien solitaire, et les ex-citadins se retrouvent parfois bien démunis, sans activité professionnelle, dans une région qu’ils connaissent peu. C’est le moment de se remettre aux études ou bien de refaire la déco des chambres…

via Chambres d’hôte : les clés de la réussite – JournalDesFemmes.Com.

Publicités