Le short idéal existe-t-il ?

choisir un short

Pauline m’interroge : “Je n’ai plus l’âge de porter le short en jean d’Isabelle Adjani dans “L’Eté meurtrier” et pas encore celui de me rabattre sur le bermuda beige à pinces de ma belle-mère. Entre les deux, je n’y comprends rien. Ça vaut le coup de se mettre en quête du short idéal ou c’est peine perdue ?”

Oui, Pauline, la quête vaut le coup. Pour mener à bien ton projet, je te propose de suivre quelques principes essentiels. Parce que vois-tu, sous prétexte que le short est une pièce “cool”, on pourrait avoir tendance à le choisir à la va comme je te pousse.

1) Es-tu fan de Justien Bieber ?

Si oui, c’est que tu as l’âge de porter un short en jean si court que tu vois les poches dépasser.

Si tu as l’âge d’avoir connu Freddie Mercury, repose vite cette chose ou donne-la à ta petite nièce dévergondée. Ton short à toi ne doit pas ressembler à une culotte en jean.

Bon, ok, pour les vacances, tu as le droit de piquer le jean de ton mari pour t’en faire un “boy-friend short” dont tu roulotteras le bas.

2) As-tu prévu un week-end randonnée ?

Si oui, tu maîtrises parfaitement le multi-poches, les cordons de serrage, les pattes d’accrochages et la pochette banane.

Si non, inutile de t’encombrer de ces gadgets. Ton short n’est pas un couteau suisse. Plus il est simple, plus il est beau.

3) Vis-tu dans La Maison des Secrets ?

Si oui, tu sais que taille basse et fesses moulées font grimper l’audimat.

Si non, ton sixième sens t’a soufflée que tu ne vis pas 24h sur 24 face à un mur de caméras et que tu as le droit d’être chic et féminine dans un short qui te dessine la taille et s’évase comme une corolle sur tes cuisses. Et tout de suite dans ta tête s’opposent Lauren Bacall en short rétro et Britney Spears en short cagole. A ton avis, qui gagne la palme de l’élégance ?

4) Es-tu chef scout ?

Si oui, tu endosses fièrement le short long à pinces, autrement appelé bermuda.

Si non et si tu aimes le galbe de tes cuisses, n’oublie pas la signification du mot short : “court”. C’est à dire  à mi-cuisses ou légèrement plus haut.

Maintenant que tu l’as choisi avec la taille à ta taille, un peu loose sur les cuisses et sans gadgets, ton short peut se décliner dans toutes les couleurs de l’arc-en-ciel et aussi en Liberty ou rayures “oshkoshiennes”… En coton, en soie, en cuir ou en peau…

Et vous, quel short portez-vous ?

Via lexpress.fr

Publicités

Comment se préparer au coup de foudre ?

Coup de foudre

On a tous et toutes rêvé du fameux jour où, enfin, nous trouvions chaussure à notre pied. Malheureusement, à l’instar de la belle Cendrillon, une pantoufle de vair nous manque. Alors nous attendons passivement qu’un beau Prince Charmant surgisse… le plus souvent en vain.

Et si on décidait de provoquer le coup de foudre ?

Maintenant on change nos (mauvaises) habitudes et on met toutes les chances de notre côté pour enfin trouver le grand Amour. Car oui, c’est possible ! Et cela dépend d’abord de nous.

Florence Escaravage (fondatrice de Love Intelligence et de la Méthode Florence pour trouver l’amour en 5 questions) nous guide pour enfin vivre un coup de foudre.

La magie du coup de foudre, on ne la doit pas au hasard !

En effet, pour être réceptif aux flèches de Cupidon, il faut que les deux personnes concernées soient dans une certaine disposition d’esprit, et là seulement, l’alchimie peut opérer.

Florence Escaravage, spécialiste de la rencontre amoureuse et coach, nous dévoile tout ce qu’elle sait sur les coups de foudre.

Car en ayant conscience de la manière dont l’amour prend -ou pas (un peu comme une mayonnaise…)-, on maîtrise mieux le cours de sa vie amoureuse !

Laisser parler son cœur pour s’emparer de celui de l’autre

Nous maîtrisons notre destin amoureux. Lorsque Florence Escaravage a fondé Love Intelligence, elle était persuadée que vivre une belle histoire d’amour n’était qu’une question de destin maîtrisé ; un destin entre nos mains, dans lequel le hasard n’y était pas pour grand-chose.

Puis elle s’est penchée sur les travaux d’Arthur Aron, éminent professeur de psychologie à l’Université de Stony Brook dans l’état de New-York, USA. Lui aussi a toujours été convaincu du fait que le processus de naissance de l’amour ne relevait pas du hasard.

En effet selon lui, c’est grâce à la sincérité des échanges que le sentiment amoureux est suscité entre deux êtres.

Pour passer de la théorie à la pratique, il a demandé à une centaine d’hommes et de femmes célibataires de participer à une expérience tout à fait singulière :
•    il les a regroupés par binômes mixtes (1 femme + 1 homme).
•    il leur a demandé de se parler à cœur ouvert, bien qu’ils ne se connaissaient pas au début de cette expérience. Il fallait que chacun s’expose, se confie le plus intimement possible, sans aucun tabou, sur son parcours de vie, ses grands malheurs comme ses grands bonheurs…

L’ouverture d’esprit déclenche l’amour

Et la magie opéra ! Comme dans les contes de princes et princesses de notre enfance, 75% des duos du professeur américain Aron ont déclaré à la fin de l’expérience avoir ressenti un sentiment amoureux. Même momentané. Et 2 couples se sont formés durablement. Les autres étant pour l’immense majorité restés bons amis par la suite.

Selon l’un des cinq grands secrets évoqué par Florence Escaravage dans sa Méthode pour trouver l’amour, c’est en étant le plus authentique possible et en nous dévoilant que nous parvenons à nous distinguer. Et ainsi, on touche l’autre en plein cœur.

L’authenticité, un basique en amour

La personne avec laquelle nous communiquons de la façon la plus vraie possible, aura 1000 fois plus de chances de tomber amoureux de celle ou celui que nous sommes – et non de celle ou de celui que nous paraissons, ou semblons être.

Pourquoi ? Parce que nous permettons aux émotions de circuler. Et l’état amoureux ne «prend pas» sans émotions libérées.

Révéler sa personnalité

La 2e grande conviction sur l’amour qu’explique Florence Escaravage dans sa Méthode pour trouver l’amour, c’est que le fait de baisser votre garde, sans aucun contrôle, permet de libérer ce qui vous rend unique, ce qui vous distingue d’un type de profil d’hommes ou de femmes.

Montrer ses aspérités

L’autre tombe amoureux, car toute l’épice de votre personnalité est enfin visible et savoureuse… quelle que soit votre profil, votre caractère !
Si la personne qui vous intéresse ne tombe pas amoureuse, c’est parce que vous ne révélez pas assez «ce qui est beau en vous», «ce qui touche» et qui justement est attirant chez vous.

Révélez vos aspérités, celles qui donnent des «prises» à l’autre pour accrocher à votre personnalité, voir toute votre valeur et comprendre votre différence.

Ce qui résulte d’une telle attitude

Tout le monde ne tombera pas amoureux(se) de vous, mais les personnes en pahse avec votre singularité ne passeront pas leur chemin.
Et si elles sont réceptives, ce n’est pas un hasard, accordez leur toute votre attention !

Séduire pour construire, et non séduire pour séduire

« Attirance et amour, deux sentiments bien distincts !« , conclut le professeur Aron, à juste titre. L’attirance est une sensation, voire une émotion, qui nous subjugue et nous attire vers l’autre. Dans ce cas, ce sont les aspects superficiels de la personne qui nous plaisent, tels que son apparence physique, son look, son attitude, sa façon de se vêtir, son intelligence, les discours qu’il/elle tient en public -ou au contraire sa discrétion-, son mystère ou encore sa stature, sa situation professionnelle, etc.

Après la séduction, il faut entretenir la relation

Beaucoup de personnes arrivent à ressentir cette attirance, mais la faire durer se révèle bien plus ardu ! Pour cela, Florence Escaravage explique aux personnes qui n’ont pas de souci pour séduire mais ne parviennent pas à prolonger la relation comme elles le souhaiteraient (ou qui se plaignent de ne jamais tomber sur les bonnes personnes), c’est qu’il faut jouer franc-jeu dès les premiers instants !

Attirance et amour, la différence

L’amour, un sentiment profond et sincère. En ayant l’impression d’avoir eu un accès privilégié à l’intimité amoureuse de l’autre, notre désir d’être lié(e) à cette personne naît parfois très rapidement. Et c’est là que l’on parle de coup de foudre, tel que l’entend Love Intelligence.

L’attirance, une étape fugace

Une simple attirance ne dure pas forcément. Elle a même finalement peu de chances de nous amener vers des personnes qui sont liées avec le cœur de notre personnalité. A moins de savoir dès le départ nous révéler de manière «brute».

Lorsque l’on séduit en usant juste de notre beauté, de nos compétences, de notre discours séduction même, de notre aptitude à paraître comme ceci ou comme cela, le temps d’une soirée ou de quelques rendez-vous, l’attirance que ressent l’autre peut n’être qu’éphémère.

Les goûts et les couleurs

D’une personnalité à l’autre, selon les goûts de chacun, il semble naturel d’être physiquement attiré(e) par certaines personnes et non par d’autres. Logique !

Élargir le champ des possibles

Néanmoins, être ouvert d’esprit permet d’aller, sans même vous en rendre compte, au-delà des apparences (par curiosité, par disposition à voir plus loin chez les autres) et transformer très rapidement une attirance en une connaissance, puis en amour.

Ce que Florence Escaravage essaie de transmettre : une aptitude à se révéler de la façon la plus authentique qui soit, et une ouverture d’esprit pour enjoindre l’autre à se confier également. Ce qui nous permet de dépasser cette tendance à n’aller que vers les personnes qui de prime abord nous plaisent (du fait de leur look, leur attitude…).

Il est nécessaire de savoir ôter ses œillères et de donner leur chance à toutes les rencontres que la vie nous offre, et auxquelles nous ne portons peut-être pas suffisamment attention.

Alors ouvrez l’œil et changez d’état d’esprit pour ne pas passer à côté de l’Amour avec un grand A !

Via aufeminin.com

Un mini Paris recrée en Chine (impressionnant)

paris

Les Chinois n’en sont pas à un WTF près comme vous le savez ! Ils ont néanmoins frappé fort, très fort cette fois-ci. Paris, quand on l’aime, on l’aime… Démesurément pourraient-ils dire.

Paris trop loin, Paris trop cher ? Qu’à cela ne tienne, Les habitants de Tianducheng ont reproduit notre belle capitale à l’identique (selon leurs critères)… Sur 7000 hectares (tout de même).

Que vous préfériez une vue sur les jolies vignes de Montmartre ou sur les jardins de Versailles (plus vraiment à Paris, on vous l’accorde…) votre loyer avoisinera les 500€ pour 300m². La bonne affaire ! A l’origine, la ville a été créée pour accueillir 100 000 personnes, mais en réalité, seulement 30 d’entre elles ont choisi d’y vivre. Vous l’aurez compris, le Paris de l’Empire du Milieu est désertique… Ce lieu atypique accueille essentiellement des jeunes mariés désireux d’immortaliser leurs vœux au cœur d’un décor bucolique !

Le-petit-Paris-en-Chine2

fake-paris-china-021

fake-paris-china-07

fake-paris-china-05

fake-paris-china-03

fake-paris-china-01

20070921.PHO5455

Via minutebuzz.com

20 tendances chaussures automne-hiver 2013-2014

Par Géraldine Dormoy et Mathilde Laurelli
Cuissardes, talons ouvragés, semelles crantées… Notre récapitulatif des tendances présentées sur les derniers défilés et notre sélection de souliers pour la rentrée.
Argentées Vue sur les défilés Prada, Jil Sander et Miu Miu. Crédit photo : Imaxtree
Serpent Vue sur les défilés Gucci, Marc Jacobs et Jason Wu. Crédit photo : Imaxtree
Noir & blanc Vue sur les défilés Dior, Proenza Schouler et Altuzarra.
Talons ouvragés Vue sur les défilés Dries Van Noten, Dolce & Gabbana et Fendi. Crédit photo : Imaxtree
Trompe l’oeil Vue sur les défilés Valentino, Maison Martin Margiela et Mary Katrantzou. Crédit photo : Imaxtree
Semelles crantées Vue sur les défilés Carven, Prada et Stella McCartney. Crédit photo : Imaxtree
Masculines Vue sur les défilés Prada, Saint Laurent et Jil Sander. Crédit photo : Imaxtree
Masculines Vue sur les défilés Dries Van Noten, Lanvin et Rag & Bone. Crédit photo : Imaxtree
Dorées Vue sur les défilés Dolce & Gabbana, Thakoon et Kenzo. Crédit photo : Imaxtree
Dorées Vue sur les défilés Miu Miu, Prabal Gurung et Balmain. Crédit photo : Imaxtree
Cuissardes Vue sur les défilés Chanel, Céline et 3.1 Philip Lim. Crédit photo : Imaxtree
Cuissardes Vue sur les défilés Reed Krakoff, Balmain et Acne. Crédit photo : Imaxtree
Précédent Grises Vue sur les défilés Alexander Wang, Céline et Chloé. Crédit photo : Imaxtree
Paillettes Vue sur les défilés Carven, Valentino et Thakoon. Crédit photo : Imaxtree
Bleues Vue sur les défilés Chloé, Dolce & Gabbana et Céline. Crédit photo : Imaxtree
Blanches Vue sur les défilés Theory par Olivier Theyskens, Proenza Schouler et Stella McCartney. Crédit photo : Imaxtree
Blanches Vue sur les défilés Chanel, Altuzarra et Reed Krakoff. Crédit photo : Imaxtree
Bottes hautes Vue sur les défilés Theory par Olivier Theyskens, Gucci et Isabel Marant. Crédit photo : Imaxtree
Fourrure Vue sur les défilés Fendi, Isabel Marant et Versace. Crédit photo : Imaxtree
Rouges Vue sur les défilés Miu Miu et Dolce & Gabbana. Crédit photo : Imaxtree
Salomés Vue sur les défilés Lanvin, Fendi et Marc Jacobs. Crédit photo : Imaxtree
Escarpins couvrants Vue sur les défilés Stella McCartney, Alexander Wang et Marc by Marc Jacobs. Crédit photo : Imaxtree
Deux en un Vue sur les défilés Prabal Gurung, Chanel et Alexander McQueen. Crédit photo : Imaxtree
Deux en un Vue sur les défilés 3.1 Philip Lim, Reed Krakoff et 3.1 Philip Lim. Crédit photo : Imaxtree
Sandales à brides Vue sur les défilés Prada, Marc Jacobs et Hermès. Crédit photo : Imaxtree
Glitter Vue sur les défilés Lanvin, Saint Laurent et Dries Van Noten. Crédit photo : Imaxtree

En savoir plus sur lexpress.fr

Penser positif : les recettes des gagnants

Prise de parole en public, négociation avec un client, discussion budgétaire… Le simple fait d’y penser vous donne des sueurs froides ; vous craignez un trou de mémoire ou une bourde. Changer d’état d’esprit est possible, soutient Nicolas Dugay, coach de dirigeants et de sportifs professionnels*.

Par Marie-Madeleine Sève pour LEntreprise.com

Penser positif: les recettes des gagnants
Le trac surgit ? Focalisez-vous sur ce que vous aimez. Les chercheurs ont démontré qu’avoir en perspective une action agréable augmente de 27% son niveau d’endorphines, les hormones du bonheur. Et concrétiser l’action est cinq fois plus euphorisant.     istock

Chacun a les moyens de se forger une mentalité de vainqueur. Les sportifs de haut niveau en sont la preuve. La recette: savoir acquérir des gestes, gérer ses relations aux autres, maîtriser son énergie, réguler ses émotions, développer la confiance en soi et exploiter sa motivation. Des compétences qui s’obtiennent en se regardant faire et en se corrigeant. Illustration avec les sept lettres du modèle Prefera.

P pour Plaisir

Le trac surgit ? Il faut lui substituer une émotion positive, joie, enthousiasme, rire. Focalisez-vous sur ce que vous aimez. Les chercheurs ont démontré qu’avoir en perspective une action agréable – voir son film préféré… – augmente de 27% son niveau d’endorphines, les hormones du bonheur. Et concrétiser l’action est cinq fois plus euphorisant.

Attention, une seule séquence plaisir ne suffit pas à retrouver des nerfs d’acier, il en faut plusieurs dans la semaine. Alors identifiez ce qui vous fait vibrer : discuter avec des collègues, nager, lire… Et concoctez-vous un programme sympa.

R pour Raison d’être

Submergé par le stress et l’urgence, l’individu perd le sens de ce qu’il fait. Pour retrouver la pêche, il faut reconnecter ses envies profondes. Est-ce faire carrière ? Mieux équilibrer sa vie ? Etre utile ? Quand vous les aurez redécouvertes, construisez un plan d’action avec un objectif, un délai et des indicateurs de suivi. Vous insufflerez ainsi de la cohérence à vos efforts quotidiens et ce carburant sera un puissant dopant dans la difficulté.

E pour Exigence

A chaque besogne, il s’agit de mettre la barre un peu plus haut. Aller au-delà de ses ressources et de ses capacités stimule le cerveau et galvanise. Visez ainsi à traiter des dossiers plus complexes ou à rehausser votre niveau d’organisation.
Comment ? En mettant noir sur blanc les retombées attendues et inattendues de chaque décision, en positif et en négatif. Cet auto-débriefing, simple à effectuer, vous permettra de progresser et de consolider l’acquis.

F pour Forme

Entretenir son physique permet de gagner en sérénité, en puissance et en bien-être. Deux registres sont accessibles.
1/ Dormir au moins cinq heures par nuit, comme le conseille l’Inserm (1) pour récupérer et pour engranger des informations. Car une personne qui s’endort sur une tâche tout juste apprise accroit sa mémorisation de 30%.
2/ Bouger en pratiquant chaque semaine une activité d’endurance modérée de 150 min ou soutenue de 75 min (2). Chaque tranche de 10 min est efficace. Alors prenez l’escalier plutôt que l’ascenseur, marchez à pied… Et sachez que les tâches ménagères comptent : laver une voiture ou tondre une pelouse durant une heure fait perdre respectivement 200 et 300 calories!

E pour Echange

Eviter le syndrome de Robinson Crusoé, isolé sur son île. Se confier, partager des choses agréables, apprendre d’autrui… renforcent l’estime de soi et regonflent le moral après l’épreuve. Travaillez ce point sur deux plans.
1/ Avec soi, via des micro-bilans. « Ai-je fait ce que j’ai prévu? » Si non, à vous de vous rattrapez.
2/ Avec les autres, via un cercle social professionnel et privé. N’hésitez pas à en exclure les  » amis  » toxiques qui vous créent des problèmes. Soyez curieux, participez aux actions collectives intéressantes, proposez.

R pour Réussite

Etre indulgent avec ses échecs reste fondamental pour fortifier son mental. Exit les regrets et le perfectionnisme. Pratiquez la bienveillance envers vous-même. Ce qui compte c’est d’être en accord avec ses propres critères de réussite. Exemples : obtenir du feed-back de son patron, être reconnu de ses pairs, etc. Ensuite, face à un ratage prenez du recul grâce à la méthode Gin.
G : est vraiment grave ? Et grave par rapport à quoi ?
I : quel est l’impact réel sur mon plan d’action ?
N : je nettoie en rectifiant ce que j’ai loupé et j’analyse le processus pour ne pas répéter l’erreur.

A pour Amour de soi

Gare à ces petites phrases négatives qui minent : « je suis nul, je ne suis pas à la hauteur ! ». Elles donnent une portée générale à un raté passager. Et sapent la confiance en soi. Il faut la restaurer par trois types d’exercices.
1/ Ecrire des affirmations positives, brèves et spécifiques et les lire souvent: « Je réussis ce que j’entreprends »…
2/ Recommencer ce qui n’a pas marché pas à pas. Si vous avez foiré un speech obligez-vous à reprendre la parole en public, d’abord devant des collèges, puis en réunion, puis devant des directeurs.
3/ S’auto-féliciter après chaque micro-succès. Cela fait un bien fou!

Via lexpress.fr