CHEMINS IMPOSSIBLES

entre rires et pleurs de Google

J’adore les chemins impossibles : on s’installe confortablement devant l’écran, on allume sa station radio préférée et on prend n’importe quel problème pour un sudoku.

Quand on est chez soi, c’est un cadeau. Dans la rue, sous la pluie et avec les valises… Brrr… Non, définitivement, un bon voyage est un voyage bien préparé.

Pourtant, lors d’un voyage, les chemins impossibles sont plus nombreux que l’on imagine.

Tentons, par exemple, de venir depuis l’aéroport Roissy – Charles de Gaulle à une adresse parisienne imaginaire. Je vous propose 55 boulevard Haussmann – l’adresse qui figure sur les captures d’écran de l’application appartoscOmpas. C’est en plein centre-ville, dans le prestigieux 8e arrondissement, mais assez loin de la ligne B du RER qui dessert l’aéroport. Une situation typique donc.

Alors, on y va ? Permettons-nous le trajet illusoire sans quitter notre chaise bien-aimée ?

« Facile ! – me dites-vous, une tasse de café à la main. – On va chercher sur Google Maps ! »

Cherchez, cherchez…

J’entends déjà votre « hourra ! » car Google vous a recommandé un itinéraire parfait : iDBUS vers gare de Bercy, puis, métro vers Saint-Lazare.

Mais qu’est-ce que c’est, ce fameux iDBUS qui, par quelque raison, ne figure pas parmi les transports en commun parisiens ? Cliquez sur le lien « Service assuré par iDBUS – Informations sur l’itinéraire » pour visiter le site de la compagnie.

Regardons où on peut aller, avec iDBUS, depuis Charles de Gaulle ?

Voici la liste des destinations : Amiens, Amsterdam, Bruxelles, Dunkerque, Lille, Londres.

Et depuis Londres ? Amsterdam, Bruxelles, Lille, Lyon, Paris–Bercy et Paris–Charles de Gaulle.

Étrange ? Absolument pas !

En effet, iDBUS, devenu récemment OUIBUS, est un réseau de lignes d’autocars longue distance (voici un article wiki à ce sujet : https://fr.wikipedia.org/wiki/OUIBUS).

Effectivement, on peut le voir à Charles de Gaulle, pourtant, aller depuis l’aéroport à Bercy, en empruntant ce bus, est carrément irréel.

Or, qu’est-ce que vous propose Google ?

J’explique : pour venir à Bercy, prenez l’avion en destination de Londres (logique : vous êtes à l’aéroport ! ).

Puis, déplacez-vous à la gare routière Victoria (c’est en plein cœur de la capitale anglaise) et empruntez l’iDBUS qui, après le trajet de 7 heures, vous emmènera à Paris–Bercy.

Félicitations ! Pour arriver à la maison, il ne vous reste que quelques stations de métro !

Il sait rigoler, Google !

Mais pardonnons le moteur : rire lui arrive assez rarement. Le plus souvent, lors d’une recherche de trajet en dehors de Paris intra-muros, il pleure.

Voulez-vous voir Google en larmes ? Inversez le chemin en prétendant aller à l’aéroport depuis l’appartement.

Le voilà ! « Désolé, nous n’avons pas pu calculer l’itinéraire en transports en commun. »

C’est une situation courante, pas seulement pour les trajets vers Charles de Gaulle, mais aussi pour aéroport d’Orly, château de Versailles, Disneyland, parc Astérix.

Pas grave si on vit dans un hôtel : il suffit de demander un réceptionniste sympa et il vous expliquera tout. Or, quand on est tout seul dans un appartement, c’est un casse-tête.

Beaucoup de touristes viennent à Paris avec l’intention de découvrir tous ses trésors, et se contentent, finalement, de Louvre et Tour Eiffel. Pourquoi ? Voici la réponse : « J’aimerais bien aller ailleurs, mais ne sais pas comment. »

Et je ne cite pas les commentaires des gens obligés de prendre un taxi depuis et vers l’aéroport : ces messages sont trop brutaux, car payer 50-70 € pour un aller simple n’est pas agréable du tout. Sans parler qu’un transfert pré-commandé -quand le chauffeur vient vous chercher à l’aéroport et n’attend que vous- coûte entre 100 et 150 €. Pas d’alternative toutefois – même Google ne comprend rien au réseau RER !

Certes, Google est un bon navire, or, pour un voyage libre et indépendant, il vous faut aussi une boussole.

Testons la recherche d’itinéraire avec appartoscOmpas.

L’adresse de votre appartement est enregistrée déjà. Il ne vous reste que cliquer Préparer mon arrivéeJ’arrive à Paris par avionAéroport Roissy–Charles de Gaulle.

L’application liste tous les moyens de transport disponibles pour aller à votre adresse –RER B, car Air France, Roissybus, bus № 350 et 351, bus Noctilien– et tous les arrêts où on peut faire la correspondance.

Il suffit de parcourir les liens afin de trouver le chemin le plus confortable.

Après quelques secondes, on voit que, si on emprunte le RER B, mieux vaut aller jusqu’à Châtelet et pas jusqu’à la Gare du Nord qui, au premier regard, semble être plus proche de l’appartement.

Mais ce qui étonne encore plus, c’est la découverte de l’arrêt de Roissybus qui se trouve à 5 minutes à pied de la maison. Pas besoin de traverser les longs couloirs du RER avec les valises !

Bravo ! En moins d’une minute, l’application qui coûte moins de 10 € vous a fait économiser au moins 50 € !

Ajoutez-y la liberté d’aller là où vous voulez et le droit d’être toujours à l’aise.

Et combien coûte votre calme ?

acheter appartoscOmpas

Publicités