PARIS À SAVOURER… ET À GAGNER

quelques lignes de code qui vont révolutionner votre business

Vous gérez un petit hôtel, louez un appartement, enseignez le français ? Savez-vous que, grâce à une manipulation simple, vous pouvez donner à vos clients, élèves et amis une sensation de sécurité et de confort ?

Pas besoin de gros investissements afin que vos clients puissent manger comme dans un restaurant mais à un prix de supermarché, pas de souci d’employer un guide professionnel pour répondre aux questions innombrables : deux liens dans vos messages de bienvenue feront bien l’affaire.

Lire la suite…

CHEMINS IMPOSSIBLES

entre rires et pleurs de Google

J’adore les chemins impossibles : on s’installe confortablement devant l’écran, on allume sa station radio préférée et on prend n’importe quel problème pour un sudoku.

Quand on est chez soi, c’est un cadeau. Dans la rue, sous la pluie et avec les valises… Brrr… Non, définitivement, un bon voyage est un voyage bien préparé.

Pourtant, lors d’un voyage, les chemins impossibles sont plus nombreux que l’on imagine.

Tentons, par exemple, de venir depuis l’aéroport Roissy – Charles de Gaulle à une adresse parisienne imaginaire. Je vous propose 55 boulevard Haussmann – l’adresse qui figure sur les captures d’écran de l’application appartoscOmpas. C’est en plein centre-ville, dans le prestigieux 8e arrondissement, mais assez loin de la ligne B du RER qui dessert l’aéroport. Une situation typique donc.

Alors, on y va ? Permettons-nous le trajet illusoire sans quitter notre chaise bien-aimée ?

« Facile ! – me dites-vous, une tasse de café à la main. – On va chercher sur Google Maps ! »

Cherchez, cherchez…

J’entends déjà votre « hourra ! » car Google vous a recommandé un itinéraire parfait : iDBUS vers gare de Bercy, puis, métro vers Saint-Lazare.

Mais qu’est-ce que c’est, ce fameux iDBUS qui, par quelque raison, ne figure pas parmi les transports en commun parisiens ? Cliquez sur le lien « Service assuré par iDBUS – Informations sur l’itinéraire » pour visiter le site de la compagnie.

Regardons où on peut aller, avec iDBUS, depuis Charles de Gaulle ?

Voici la liste des destinations : Amiens, Amsterdam, Bruxelles, Dunkerque, Lille, Londres.

Et depuis Londres ? Amsterdam, Bruxelles, Lille, Lyon, Paris–Bercy et Paris–Charles de Gaulle.

Étrange ? Absolument pas !

En effet, iDBUS, devenu récemment OUIBUS, est un réseau de lignes d’autocars longue distance (voici un article wiki à ce sujet : https://fr.wikipedia.org/wiki/OUIBUS).

Effectivement, on peut le voir à Charles de Gaulle, pourtant, aller depuis l’aéroport à Bercy, en empruntant ce bus, est carrément irréel.

Or, qu’est-ce que vous propose Google ?

J’explique : pour venir à Bercy, prenez l’avion en destination de Londres (logique : vous êtes à l’aéroport ! ).

Puis, déplacez-vous à la gare routière Victoria (c’est en plein cœur de la capitale anglaise) et empruntez l’iDBUS qui, après le trajet de 7 heures, vous emmènera à Paris–Bercy.

Félicitations ! Pour arriver à la maison, il ne vous reste que quelques stations de métro !

Il sait rigoler, Google !

Mais pardonnons le moteur : rire lui arrive assez rarement. Le plus souvent, lors d’une recherche de trajet en dehors de Paris intra-muros, il pleure.

Voulez-vous voir Google en larmes ? Inversez le chemin en prétendant aller à l’aéroport depuis l’appartement.

Le voilà ! « Désolé, nous n’avons pas pu calculer l’itinéraire en transports en commun. »

C’est une situation courante, pas seulement pour les trajets vers Charles de Gaulle, mais aussi pour aéroport d’Orly, château de Versailles, Disneyland, parc Astérix.

Pas grave si on vit dans un hôtel : il suffit de demander un réceptionniste sympa et il vous expliquera tout. Or, quand on est tout seul dans un appartement, c’est un casse-tête.

Beaucoup de touristes viennent à Paris avec l’intention de découvrir tous ses trésors, et se contentent, finalement, de Louvre et Tour Eiffel. Pourquoi ? Voici la réponse : « J’aimerais bien aller ailleurs, mais ne sais pas comment. »

Et je ne cite pas les commentaires des gens obligés de prendre un taxi depuis et vers l’aéroport : ces messages sont trop brutaux, car payer 50-70 € pour un aller simple n’est pas agréable du tout. Sans parler qu’un transfert pré-commandé -quand le chauffeur vient vous chercher à l’aéroport et n’attend que vous- coûte entre 100 et 150 €. Pas d’alternative toutefois – même Google ne comprend rien au réseau RER !

Certes, Google est un bon navire, or, pour un voyage libre et indépendant, il vous faut aussi une boussole.

Testons la recherche d’itinéraire avec appartoscOmpas.

L’adresse de votre appartement est enregistrée déjà. Il ne vous reste que cliquer Préparer mon arrivéeJ’arrive à Paris par avionAéroport Roissy–Charles de Gaulle.

L’application liste tous les moyens de transport disponibles pour aller à votre adresse –RER B, car Air France, Roissybus, bus № 350 et 351, bus Noctilien– et tous les arrêts où on peut faire la correspondance.

Il suffit de parcourir les liens afin de trouver le chemin le plus confortable.

Après quelques secondes, on voit que, si on emprunte le RER B, mieux vaut aller jusqu’à Châtelet et pas jusqu’à la Gare du Nord qui, au premier regard, semble être plus proche de l’appartement.

Mais ce qui étonne encore plus, c’est la découverte de l’arrêt de Roissybus qui se trouve à 5 minutes à pied de la maison. Pas besoin de traverser les longs couloirs du RER avec les valises !

Bravo ! En moins d’une minute, l’application qui coûte moins de 10 € vous a fait économiser au moins 50 € !

Ajoutez-y la liberté d’aller là où vous voulez et le droit d’être toujours à l’aise.

Et combien coûte votre calme ?

acheter appartoscOmpas

SE PERDRE À PARIS…

quel plaisir !

« Quelle horreur » – voulez-vous me corriger ?

N’est-ce pas moi qui disais que les gens dans la rue ne connaissent pas les adresses ?

Oui, c’est vrai : en centre-ville, il y a assez peu de chances de trouver une adresse exacte sans carte. Or ce n’est pas parce que les Parisiens ignorent leur propre ville. La raison est beaucoup plus simple : la plupart des promeneurs qu’on voit près des lieux d’intérêt sont les touristes, pas les Parisiens. Rien d’étonnant, donc, qu’ils ne peuvent pas vous aider à trouver tel ou tel numéro.

Mais il existe un truc facile pour être toujours à l’aise.

Avant de venir à Paris, regardez la carte et cherchez un site touristique célèbre proche de votre nouveau chez-vous.

Tracez l’itinéraire entre l’appartement et cette place. Remarquez tous les détails : carrefours, magasins, cafés…

Après votre arrivée, visitez, avant tout, ce site pour apprendre le chemin par cœur.

Puis, si vous vous perdez, demandez où se trouve le fameux endroit.

Oui, presque personne ne connaît les adresses, mais tout le monde vous montrera la direction pour aller à Tour Eiffel, Louvre ou Notre-Dame !

C’est bien, or il y a une méthode encore plus agréable et qui vous sauvera même si vous êtes très loin de la maison.

Voilà, si vous vous perdez :

1) calmez-vous ;
2) trouvez un café avec wifi gratuit (le wifi est un atout, alors, c’est toujours annoncé clairement) ;
3) commandez les plats les plus délicieux ;
4) savourez votre repas ;
5) sortez votre tablette, connectez-vous au réseau, lancez appartoscOmpas et cliquez « Go home ».

Voici le chemin depuis le café vers votre appartement !

Astucieux ! Mais ce n’est pas tout : savez-vous qu’il y a des bornes wifi gratuites qui ne nécessitent aucune consommation ? Même l’achat de café n’est pas obligatoire. Et c’est bien dans votre quartier !

Et les banques – si vous avez besoin d’argent liquide – sont aussi tout près.

Quoi encore ? Musées, restaurants, supermarchés, boutiques vestimentaires, photocopies – elles sont paradoxalement difficiles à trouver au moment quand on a besoin de faire une copie. Toilettes, pharmacies, hôpitaux, commissariats de police…

À propos, il serait raisonnable de sauvegarder certaines cartes au format PDF et les imprimer par la suite sur papier pour connaître le chemin vers le commissariat de police et l’hôpital le plus proche.

On espère, bien sûr, ne jamais utiliser ces cartes, mais les avoir toujours sous la main donne une sensation de sécurité.

Voici comment faire pour sauvegarder une carte :

Dans l’angle supérieur gauche, ouvrez le menu principal.

Cliquez sur le bouton de partage, puis, sur « Imprimer ».

La zone d’impression du navigateur s’affiche. Si un pilote d’imprimante virtuelle est installé sur votre système, vous pouvez sauvegarder le fichier comme PDF.

En plus, on peut sauvegarder les cartes et les adresses les plus utiles dans Google Maps afin de les consulter hors connexion.

Et pour terminer, on revient au plus friand : le wifi gratuit.

Si vous découvrez que le wifi dans votre appartement ne fonctionne pas comme il faut, regardez la carte des bornes (il serait génial de l’imprimer aussi).

Les fleurs marquent les jardins publics où la connexion est disponible à l’air libre. Les livres ouverts sont les bibliothèques. Et les carrés rouges se situent à d’autres endroits qui vous offrent le wifi : mairies, musées, centres d’exposition…

Une fois sur place, pour vous connecter, il suffit de choisir le réseau gratuit et d’ouvrir le navigateur.

Voilà, Paris est à vous.

Et s’y perdre est une chance et un tas de possibilités : découvrir la ville, rencontrer les gens, goûter les gourmandises.

Pourvu qu’on ait appartoscOmpas. Avec cette application, même les itinéraires complexes deviendront faciles.

Or, c’est le pas suivant – à parler dans une semaine.

CONFIGUREZ VOTRE BOUSSOLE

direction bonheur


Salut mes chers lecteurs !

Avez-vous déjà pensé à vos prochaines vacances ?

Trop de boulot ? Vous planifiez uniquement les voyages d’affaires ?

Tant mieux ! Un voyage d’affaires bien organisé vous apportera plus de joie que des vacances en désordre.

Et quel outil est indispensable pour organiser un séjour parisien de manière intelligente ? Ben oui, appartoscOmpas ! Aujourd’hui, on va faire nos premiers pas avec cette application.



On commence par le téléchargement.

Vous savez déjà : appartoscOmpas est disponible sur Amazon. Pourtant, la plupart des gens pensent qu’acheter sur Amazon est un privilège des heureux propriétaires des liseuses Kindle. Non ! Tout appareil sous Android est accepté : il suffit de télécharger une application dédiée sur Google Play.

Il en a trois :

Boutique Amazon qui convient aux petits écrans ttps://play.google.com/store/apps/details?id=com.amazon.mShop.android.shopping

Amazon pour tablettes – plus confortable si vous utilisez une tablette HD https://play.google.com/store/apps/details?id=com.amazon.windowshop

et Kindle avec laquelle votre tablette deviendra une vrai liseuse https://play.google.com/store/apps/details?id=com.amazon.kindle

Quant à Kindle, je vous la propose comme bonus, car, ici, vous ne verrez pas appartoscOmpas. Évidemment : c’est une application, pas (encore) un livre. Or, quand vous ouvrirez Boutique Amazon ou Amazon pour tablettes, tapez dans le champ de recherche le mantra du calme absolu : « appartoscOmpas ». Bien joué : vous l’avez trouvé en un instant !

Le parcours vous semble un peu compliqué ? Alors, spécialement pour vous, il y a une bonne nouvelle : désormais, vous pouvez acheter appartoscOmpas directement sur notre site : http://appartoscope.ambassadedefrance.info/appartoscompas

Le prix est le même que sur Amazon : 9.95 €. Le paiement est géré par PayPal, donc, c’est très sûr, très facile et très rapide.

La différence ? L’application que vous achetez sur notre site convient pour tout navigateur et tout système d’exploitation, pas seulement Android. Vous pouvez même l’utiliser sur plusieurs appareils, par exemple, sur votre ordinateur de bureau et sur la tablette que vous apporterez en voyage.

Idéal pour tout organiser à l’avance !


Qu’est qui va se passer après le paiement ?

Vous verrez une notice avec le lien d’accès à l’application et un très gros code QR pour votre appareil mobile.

Pourquoi il est si gros ? Ce n’est pas pour rigoler, mais afin que votre caméra puisse reconnaître le code facilement même en étant un peu empoussiérée (ce qui est assez courant lors d’un voyage).

Je vous recommande vivement de télécharger la notice au format PDF pour accéder à l’application rapidement à tout moment. Le lien de téléchargement se trouve en bas de la page de notice.

Et maintenant, on va directement à l’application. Là, il y a 8 rubriques, qui, dans l’ensemble, permettent d’organiser votre séjour de A à Z.

Go home – l’outil qui permet d’aller à votre appartement depuis n’importe quel endroit parisien.

Préparer mon arrivée et Quitter Paris – les instruments pour planifier votre trajet entre l’aéroport ou la gare et votre appartement.

Découvrir mon quartier et Autour de moi : trouvez facilement musées, restaurants, supermarchés, boutiques vestimentaires, photocopies, banques, pharmacies, hôpitaux, commissariats de police, bornes wifi gratuites et toilettes près de votre appartement ou votre position actuelle (utile quand vous n’êtes pas chez vous : chez un ami, par exemple, ou à une conférence).

Visiter les lieux célèbres : 50 places les plus demandées par les touristes. Musées, monuments, parcs, centres d’exposition et de congrès avec adresse ; lien vers le site officiel (afin que vous pourriez vous renseigner sur les événements en cours, tarifs, heures d’ouverture…) ; lien vers la page wiki qui, très souvent, contient beaucoup d’information intéressante sur l’histoire du lieu et peut même être considérée comme une sorte de guide touristique ; liens pour voir l’itinéraire (y compris, depuis votre appartement et depuis votre position actuelle).

Contacter mon consulat : ambassades et consulats étrangers à Paris avec adresse, téléphone, email, site et itinéraires à partir de votre appartement ou votre position actuelle. Tous les liens sont cliquables : un clic suffit pour appeler ou envoyer un message par email.

S’orienter dans les transports : plans de métro, RER, bus, aéroport Roissy – Charles de Gaulle et gare de Châtelet – les Halles (connue aussi comme la plus grande gare souterraine du monde et, donc, la moins compréhensible pour les touristes). Les plans sont disponibles hors connexion et possèdent une fonction de zoom ultra-puissant ce qui vous permet de voir les moindres détails de la carte. À consommer sans modération !

Impressionnant !

Et une seule configuration suffit pour que tout cela marche correctement : il faut entrer et sauvegarder l’adresse de votre appartement.

On y va ! Tapez sur le bouton vert et vous vous trouverez sur l’interface de Google Maps.

Commencez à entrer votre adresse dans le champ de recherche. C’est facile, même sur mobile, car Google vous propose les adresses lorsque vous tapez.

Et voici encore un détail intéressant : si vous faites le même sur le site de Google Maps, le moteur prédit votre recherche de manière bien drôle en insistant sur les adresses au Canada, en Suisse ou, dans le meilleur cas, à Marseille.

Sur mobile, c’est plus énervant qu’amusant.

Ne cassez pas votre smartphone. Ne dites pas des gros mots envers Google. Utilisez appartoscOmpas !

Nous avons réussi à domestiquer Google : il sait bien que vous venez à Paris et vous propose uniquement les adresses parisiennes ou franciliennes (ce qui veut dire en banlieue).

Astuce : avant de lancer appartoscOmpas, identifiez-vous sur Google avec le compte Gmail qui est rattaché à votre tablette ou smartphone. Cela vous donnera la possibilité de sauvegarder l’adresse de votre appartement dans Google Maps pour accéder à la carte des environs hors connexion.

La proposition de sauvegarder l’adresse dans Google Maps apparaîtra dans une infobulle quand vous ferez la recherche d’adresse dans appartoscOmpas.

Tout est prêt ? L’adresse ressemble à celle communiquée par votre agence immobilière ? Parfait ! Tapez sur le bouton « Confirmer l’adresse » situé en haut de l’écran.

Dernière vérification pour éviter toute faute possible : l’application vous demande si l’adresse choisie est vraiment identique à la vôtre. C’est correct ? On vous dirige vers la page d’accueil. Sinon, vous pouvez reprendre la recherche.

Voilà, maintenant, on peut voir où vous vivez sur la page d’accueil de l’application, en dessous des mots « Mon adresse ».

Comment utiliser cette information précieuse ? En parlerons la prochaine fois.

UN BON VOYAGE, ÇA SE PRÉPARE

pour être heureux, soyez réaliste


Le voilà : vous venez de trouver un appartement super parfait pour votre séjour à Paris, le contrat de location est conclu et vous vous imaginez déjà flâner devant l’Arc de Triomphe juste après l’atterrissage de votre avion.

Au premier regard, c’est évident : l’Arc se trouve sur la place Charles de Gaulle – Étoile et l’aéroport de destination s’appelle Charles de Gaulle. Tout près donc ! Et puis, Paris, imprimé sur les pages de votre guide de poche, semble si petit que s’y perdre est absolument irréel !

Mais avez-vous entendu du « syndrome parisien » qui touche surtout les touristes venus des pays lointains ?


Les visiteurs de la capitale française disent être déçus quand ils découvrent que pour aller à Charles de Gaulle – Étoile depuis l’aéroport Roissy – Charles de Gaulle il faut, en moyenne, une heure et demi (si on prend les transports en commun – à pied, c’est carrément impossible) ; qu’il n’y a rien à manger dans l’appartement et il n’y a pas de supermarché au pied de l’immeuble ; qu’il n’y a pas de wifi ou le réseau est si lent que Google Maps se charge pendant plus de 5 minutes ; que les gens dans la rue ne connaissent pas les adresses, donc, si vous vous perdez, inutile de répéter où vous vivez – personne ne vous aidera…

Beaucoup, beaucoup de faits tristes…

Et les touristes souffrent…

Voici le paradoxe : ils ont tout pour être heureux – argent, santé, temps libre – et ils sont au bout de ses rêves – en plein Paris – pourtant ils souffrent.

Mais de quoi ils souffrent ?

Qu’est-ce que c’est ce fameux syndrome parisien ? Un virus ? Une maladie mentale ? Non, le plus probablement, une désadaptation causée par manque d’information.

« Information » on vous dit, voilà qui est responsable de toutes ces émotions négatives : angoisse, incertitude, peur.

Donc, le syndrome parisien ne peut pas être traité, car ce n’est pas une vraie maladie. Or, comme tout problème prédictible, il peut bien être prévenu. La formule est simple : pour être heureux, il faut être compétent.

Même si les médecins affirment qu’on met environ deux semaines pour s’adapter à un nouveau lieu (ce qui est largement supérieur à un séjour touristique moyen), avec une bonne préparation, le délai peut être raccourci.

Par où commencer ? Jadis, les voyages lointains étaient inimaginables sans compas. Maintenant, c’est le temps d’appartoscOmpas, votre boussole personnelle pour s’orienter facilement dans Paris.

Cette application vous donnera une sensation de calme absolu, car vous aurez toute l’information nécessaire sous la main.

Halte au stress ! Passez votre temps libre à explorer la ville. Vivez pleinement le bonheur d’être vacancier.


Où trouver appartoscOmpas et comment l’utiliser ? On va en parler dans notre prochain article.

La Seine : au fil des aventures

Un pont qui se transforme en église… Un palais qui devient appartement…
Ce que je vous propose aujourd’hui est une aventure.

 

D’abord, parce que organiser ses vacances est toujours une aventure où rien n’est garanti, pourtant des très belles rencontres sont possibles.

Et quelle rencontre parisienne est la plus désirable pour les touristes ? Celle avec la Seine, je crois. Car si on voit la Seine, on voit aussi tout le reste : Tour Eiffel, Louvre, Notre-Dame…

Donc, vivre à Paris veut dire, avant tout, habiter aux abords de la Seine. On va chercher notre appartement de rêve ici.

Lire la suite

Montmartre : l’art du respect

Joyeux mais douteux, modeux mais pauvre, magnifique mais labyrinthique : tout ça, c’est Montmartre.

Sacre-Coeur

Vous y verrez plein de choses merveilleuses : des fringues dernier cri qui ne coûtent que quelques euros, des petites tours Eiffel lumineuses, des beaux tableaux des peintres de rue… Or, quand la ligne 12 vous ramène depuis si chic Concorde à la station appelée Pigalle, une voix mélodieuse annonce : « Pour ne pas tenter les pickpockets, fermez bien votre sac et surveillez vos objets personnels. »

Alors, c’est dangereux ?

Oui et non.

Lire la suite